Zéro déchet dans la cuisine : c’est possible !

Zéro déchet dans la cuisine : c’est possible !

Caro Rue Juliette21 Oct 2020

Dans la série “Je passe au Zéro Déchet” je voudrais… la cuisine ! Suite à notre article sur la Salle de bains zéro déchet en toute simplicité, vous avez évoqué le thème de la cuisine. En effet, les adeptes du zéro déchet commencent généralement par la salle de bains pour ensuite s’attaquer à la cuisine. Voici donc le guide ultime pour devenir expert du zéro déchet facile dans cette pièce de la maison où on aime généralement passer du temps ! 🙌

Remplacer le jetable par des alternatives durables

Quelle que soit la pièce, le “tout jetable” n’est pas la solution. Par quoi commencer pour éradiquer progressivement les emballages et autres produits jetables de sa cuisine ?

1/ Se détourner des éponges jetables pour laver la vaisselle et les remplacer par :

  • Le tawashi : Cette éponge en tissu, lavable à l’infini, vous permettra de laver votre vaisselle au quotidien. Vous pouvez même la confectionner vous-même à partir de vieux vêtements, c’est pas beau, ça ?
  • Le loofah : Une éponge végétale aux pouvoirs récurrents, idéale pour une vaisselle tâchée ou difficile à récurer. Elle sèche très vite, ce qui empêche les bactéries de s’y développer rapidement, contrairement à une éponge classique. En fin de vie, elle est totalement compostable !
  • La brosse à vaisselle : Combine les avantages des 2 produits évoqués précédemment et permet un nettoyage efficace et rapide. Pour vraiment être en adéquation avec la démarche zéro déchet, mieux vaut privilégier les brosses à vaisselle avec tête interchangeable et compostable. 😉

Le saviez-vous ? Il est possible de fabriquer ses produits d’hygiène soi-même (liquide vaisselle, tablettes pour lave-vaisselle, nettoyant multi-usage), nous vous proposerons des recettes faciles à réaliser très bientôt !

2/ Bannir les produits à usage unique :

  • L’essuie-tout : Devinez quoi ? Il en existe du lavable ! Si si ! Mais vous pouvez également utiliser un tawashi ou une lavette, ils remplaceront ainsi parfaitement l’essuie-tout. Et pour huiler les plats, on se tourne vers un joli petit pinceau adapté !
  • Les bouteilles d’eau en plastique : Boire l’eau du robinet, c’est mettre un terme à la corvée hebdomadaire des packs d’eau ! C’est aussi réduire drastiquement ses déchets. Chez Rue Juliette, on a choisi la simplicité : on place l’eau quelques heures au frigo pour faire disparaître son goût. Si l’idée de boire l’eau du robinet ne vous inspire pas, sachez que plusieurs possibilités s’offrent à vous pour filtrer ou assainir l’eau : perles céramiques, charbon actif, carafe ou fontaine filtrantes, quoi que vous choisissiez, la production de déchets sera toujours moindre par rapport aux bouteilles en plastique. Attention cependant à bien vous renseigner avant d’acheter quoi que ce soit, certaines solutions appauvrissent l’eau.
    Le saviez-vous ? En France, l’eau du robinet est propre à la consommation dans la plupart des communes. Pour vérifier si c’est le cas chez vous, vous pouvez vous rendre sur le site du Ministère des solidarités et de la santé.
  • Le film alimentaire ou le papier alu : Ils se remplacent très bien par le Bee-Wrap ou les charlottes alimentaires multi tailles !
  • Café en dosettes et sachets de thé : on dit non ! Pour le café, privilégiez les cafetières à piston, à l’italienne ou avec filtre lavable. Pour le thé, choisissez-le en vrac et laissez-le infuser dans une boule à thé en inox. 🍜

3/ Adapter ses pratiques :

Vous êtes sur la bonne voie, nous en sommes persuadés ! Et pour aller un peu plus loin, il faut maintenant revoir légèrement nos modes de consommation.

  • Cuisiner : Cuisiner, c’est dire STOP aux plats préparés, créateurs de déchets et généralement peu équilibrés. Même topo pour le goûter : muffins ou cookies préparés le dimanche valent bien mieux que n’importe quel biscuit emballé individuellement. Amandes, noix, fruits frais ou secs complèteront le fait maison à merveille !
  • Eviter le gaspillage alimentaire : Recettes, astuces, bonnes pratiques… certains réflexes sont faciles à mettre en place au quotidien, et permettent de réduire encore plus ses déchets ! On vous explique tout ici. 👀
  • Faire les courses dans des lieux adaptés au zéro déchet : Marché, AMAP, Magasins bio ou spécialisés dans le zéro déchet… Pour éviter tout emballage indésirable, mieux vaut se rendre dans un endroit où la consigne et le vrac sont les bienvenus. N’oubliez pas de partir équipés de vos sacs à vrac, bocaux et autres boîtes ! 😉
  • Composter : Certains déchets organiques sont inévitables. Les composter, c’est leur offrir une dernière utilité, celle de devenir un engrais naturel pour le sol. Vous habitez en appartement ou vous n’avez pas la place pour un compost ? Vous pouvez opter pour le lombricompost ou le Bokashi, très peu encombrants. Il existe aussi des composteurs partagés en ville !

Cet article vous a plu ? N’hésitez pas à nous le dire et à partager, ça nous aide beaucoup ! Au fait, connaissiez-vous la technique du Bokashi ? Dîtes-nous tout en commentaire. 👇

Laissez un commentaire

Pour information, vos commentaires doivent être approuvés avant d'être publiés.